Divers titres pour la collection 

J'AIME LIRE

Le secret de la chambre au coucou

par Isabelle Vermeil

Le n° 1 de la Collection J'aime Lire

paru en 1977

Le meneur de loups

par mon ami de toujours

Claude Seignolle

1979

Les trois amis du prince Nicolaï

par Chantal de Marolles

de la Collection J'aime Lire

Bayard Poche

La princesse s'est encore sauvée

par Chantal de Marolles

Reprise sous un autre titre de 

Les trois amis du prince Nicolaï

Le meneur de loups de Claude Seignolle

a été réédité plusieurs fois dans les diverses versions de la collection J'aime lire sous le titre de L'homme aux 7 loups.

Claude Seignolle

Claude Seignolle - La Bibliographie

par Alain Sprauel

Une de mes illustrations utilisée par Alain Sprauel pour la couverture de son remarquable ouvrage de 230 pages !

Claude Seignolle avec Françoise et Philippe Fix en 1988

Extrait du calendrier de l'Avent 

Noël dans la ville ancienne 

Claude Seignolle devant sa boutique imaginaire, en pleine discussion avec l'auteur...

Ma rencontre avec Claude Seignolle 

Au début des années 70, aux Puces de Vanves, un ami m’a présenté Claude Seignolle, l'écrivain-conteur grand maître de l'étrange et des mythologies populaires de nos provinces. « Mais je vous connais lui ai-je dit, j’ai deux de vos livres, Le folklore du Hurepoix et Les évangiles du diable. » Paroles magiques qui allaient déclencher une longue amitié et une admiration réciproque.

Pendant près de 20 ans nous nous sommes croisés régulièrement aux Puces ou sur les brocantes parisiennes, afférés et excités l’un et l’autre par nos trouvailles. Il m’a beaucoup conseillé pour construire ma bibliothèque sur le folklore et les contes populaires, je lui en suis très reconnaissant.

De temps en temps j’arrivais à faire sortir de sa tanière cet « ours solitaire » - comme il aimait se définir - pour un repas amical à la maison. Là, nous avions devant nous l’ethnographe, le conteur chaleureux et intarissable (oh ! combien… !) loin du sorcier ou de l’être diabolique décrit dans certaines publications, ces images de lui qu’il aimait tant entretenir. Souvenirs inoubliables…

Lorsque le sujet le permettait, j’aimais le représenter plus ou moins caché dans mes dessins. Il était fou de joie et très flatté lorsqu’il se découvrait !

Claude Seignolle est une des plus belles et enrichissantes rencontres de ma vie. 

Il est décédé à 101 ans, le vendredi 13 juillet 2018.

© 2018 - Philippe Fix

Les œuvres présentées sur ce site sont protégées par le code de la propriété littéraire et artistique (loi du 11 mars 1957).