Création de Chouchou

1er mai 1963 (jour de mes 26 ans !) Chouchou paraît pour la première fois dans Salut les copains.

Quelques mois auparavant, alors que j’effectuais mon Service militaire, j’avais créé pendant mes temps libres un petit personnage satirique que je représentais dans diverses situations de chanteurs de l’époque. En apprenant que Daniel Filipacchi cherchait une mascotte pour son journal j’étais allé aussitôt lui présenter quelques planches de ma création. Séduit par le personnage il l’avait adopté pour S.L.C. en le baptisant « Chouchou » (nom donné à la chanson phare de la semaine de l’émission Salut les Copains diffusée chaque jour sur Europe 1).*

Les planches d'études du petit personnage

S.L.C. n°12 avec Johnny

Première parution de Chouchou dans S.L.C. n° 10 mai 1963

Apparition de Yéyé, la fiancée de Chouchou, à partir du n° 14

Les vacances de Chouchou, Yéyé et

Ouah-Ouah

Il recevait des milliers de lettres pour son Cahier de Chouchou

La mégalomanie de Chouchou...

Le laboratoire-studio de Chouchou, qui m'inspira Le Merveilleux chef-d'oeuvre de Séraphin

Quelques gags parus dans Salut les Copains

Chouchou était présent sur la couverture de S.L.C et apparaissait un peu partout dans les pages du magazine pour présenter des articles ou des publicités. Il avait sa propre rubrique (il recevait tous les mois des centaines de lettres de jeunes admirateurs !) et animait de nombreux gags avec sa fiancée, son chien et sa bande de copains. Tout ce petit monde était facilement identifiable : tous avaient une grosse tête, sans yeux apparents. Du jamais vu à l’époque ! Un rond pour la tête surmontée de quelques traits pour les cheveux, un autre pour la bouche, et voilà un Chouchou vite dessiné par les ados qui ne s’en privaient pas  !

L'inspiration de l'artiste... d'après Guy Marche, un ami photographe.

*Je tiens à redire une nouvelle fois - car certains croient encore en cette fable - qu’il n’y a aucun lien entre ma création et un jeune des années 60 qui se faisait appeler Chouchou au Golf Drouot (lieu où je n’ai jamais mis les pieds…) et s’est imaginé être l’inspirateur de mon personnage.

© 2018 - Philippe Fix

Les œuvres présentées sur ce site sont protégées par le code de la propriété littéraire et artistique (loi du 11 mars 1957).